Teindre avec de la tanaisie et réussir un jaune intense

Mes résolutions pour cette année sont de passer plus de temps avec ma famille et d’être plus heureuse. Je veux aussi passer du temps à créer, à écrire et à réfléchir. Si je pouvais, j’adopterais aussi un chat. J’avais commencé cet article en janvier, mais en raison de mon travail assez prenant, je n’ai pas pu le publier avant. J’espère plein de bonnes choses pour le reste de l’année.

Maintenant comme promis, je vais partager ma recette de teinture à la tanaisie (Tanacetum vulgare). J’ai choisi cette plante car à la fin de l’été elle abonde en cette partie d’Europe (le Nord de la France et le Sud de la Belgique). De plus, elle est considérée par beaucoup comme une mauvaise herbe car elle est invasive.

La tanaisie est une plante unique, elle possède des propriétés médicinales (anthelminthiques) et toxiques lorsqu’elle est ingérée de manière excessive dans les tisanes. Son ingestion n’est absolument pas recommandée chez la femme enceinte. Vous pouvez découvrir d’autres indications et contre-indications ici.

On trouve cette plante au bord des chemins et aussi dans des endroits légèrement humides. Ses fleurs sont jaune vif et poussent en capitules (comme la camomille mais sans pétales). Quelque chose de très caractéristique de la tanaisie est son odeur, elle est intense et pour beaucoup de gens, franchement désagréable. Cependant, les fleurs sont très jolies et durent presque une semaine dans l’eau. Pour les teinturiers, c’est intéressant car il est très facile de la trouver et aussi, bien qu’elle n’ait pas de tanins, dans sa composition chimique il y a des éléments qui teintent de manière durable (flavonoïdes et lutéoline). Malgré cela, il est indispensable d’utiliser des mordants, sinon le colorant n’adhèrera pas au tissu. Voici la recette:

Ingrédients pour teindre 100 grammes de tissu

  • 100 grammes de tissu (coton ou lin)
  • 20 grammes d’alun
  • 10 à 15 branches de tanaisie
  • De l’eau

Procédure

Commencez par laver le tissu que vous souhaitez teindre (coton ou lin lavé). Ne mettez pas d’adoucissant dessus si vous le lavez dans la machine à laver.

Nettoyez les branches avec les fleurs de tanaisie des brindilles d’autres plantes ou d’autres feuilles. Il est préférable de les laisser à l’ombre pendant quelques jours pour se débarrasser des insectes.

Ce qui nous intéresse ce sont les fleurs car ce sont elles qui ont le pouvoir de teindre. Vous pouvez les couper afin de n’avoir que des fleurs. Ce n’est pas grave si dans le pot il y a aussi les branches mais il faut privilégier les fleurs.

Dans une casserole à teindre (c’est n’importe quelle casserole en acier inoxydable mais que vous ne l’utilisez que pour cela) vous ajoutez de l’eau jusqu’à recouvrir les fleurs de tanaisie . Faites chauffer sans bouillir et laissez-les une heure à feu moyen. Remuez avec une cuillère en bois pour que toutes les fleurs libèrent le colorant.

Versez simultanément de l’eau (1 litre plus ou moins) dans une autre casserole (nous vous ne l’utiliserez que pour ça. Portez à feu moyen et dissoudre l’alun. Cela peut prendre jusqu’à 15 minutes. Remuez avec une cuillère en bois jusqu’à ce que l’alun soit complètement dissous.

Mouillez complètement le chiffon et le trempez-le dans l’alun dissous. Avec des pinces en bois, assurez-vous que le tissu est bien imprégné. Laissez-le là pendant environ 30 minutes.

Passez le colorant de tanaisie à travers un tamis ou une passoire et réservez-le. Maintenant, versez à nouveau le colorant dans un pot et introduisez le tissu encore humide. Mettez le pot sur le feu pendant environ une heure. Avec une pince en bois ou la cuillère remuez pour que tout le tissu soit mouillé et que le colorant pénètre. Ensuite, laissez refroidir et laissez le tissu sécher à l’ombre.

J’ai répété l’étape de teinture (je n’ai pas mis le tissu dans l’alu deux fois) et j’ai obtenu un jaune vif et joli. Petite précision: quand j’ai fait ça, j’ n’ai pas utilisé la même teinture, je le fais avec une nouvelle.

Par rapport à l’alun, on l’utilise afin d’aider la teinture à rester dans le tissu. J’ai suivi cette étape seulement une fois car je n’ai pas trouvé nécessaire de le faire une deuxième fois. La tanaisie à des propriétés tinctoriales mais cette plante a besoin d’un mordant (une substance qui aide a fixer la teinture), j’utilise l’alun car il est moins toxique et plus facile à trouver que d’autres.

Une fois le tissu sec, je l’ai rincé et repassé. Je l’ai déjà lavé cinq fois avec du savon et la couleur reste. Je suis très contente car la tanaisie pousse même dans le jardin de ma maison, sans trop de soins. Le temps nécessaire pour obtenir le colorant est normal et la couleur est durable et vive. Bref, mon projet est durable.

Si vous aimez l’article, partagez-le. Je ne gagne rien financièrement mais j’aime savoir quand ça sert quelqu’un d’autre.

4 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Joelle Vash dit :

    Bonjour, vous dites de prendre des branches de tanaisie, et ensuite dans la recette il faut recouvrir les fleurs d’ eau, alors branches ou fleurs ? et vous dites ça : (je n’ai pas mis le tissu dans l’alu deux fois) , je ne comprend pas pourquoi l’ alu ?
    Merci de m’ éclairer. Je me lance.

    Aimé par 1 personne

    1. Claudia Leclercq dit :

      Bonjour Joëlle,
      Merci beaucoup pour votre commentaire qui me permet d’améliorer mon article. Ce qui nous intéresse ce sont les fleurs car ce sont elles qui ont le pouvoir de teindre. Ce n’est pas grave si dans le pot il y a aussi les branches mais il faut privilégier les fleurs. Par rapport à l’alun, on l’utilise afin d’aider la teinture à rester dans le tissu. J’ai suivi cette étape seulement une fois car je n’ai pas trouvé nécessaire de le faire une deuxième fois. La tanaisie à des propriétés tinctoriales mais cette plante a besoin d’un mordant (une substance qui aide a fixer la teinture), j’utilise l’alun car il est moins toxique et plus facile à trouver que d’autres. J’espère avoir pu vous aider.
      Bonne journée.
      Claudia

      J'aime

  2. Marchand Marie-Thérèse dit :

    Bonjour faut-il utiliser les fleurs et les feuilles -tiges ou seulement les fleurs ? peut-on sécher les fleurs pour faire la teinture l’hiver? Merci Votre site est vraiment intéressant

    Aimé par 1 personne

    1. Claudia Leclercq dit :

      Bonjour Marie-Thérèse,
      Merci beaucoup pour votre commentaire!
      Ce qui nous intéresse ce sont les fleurs car ce sont elles qui ont des pouvoirs tinctoriaux mais ce n’est pas grave si vous mettez dans le pot les branches avec les fleurs. Il faut cependant privilégier les fleurs. Par rapport à votre deuxième question, oui, on peut faire sécher les fleurs pour faire la teinture l’hiver, les couleurs obtenues risquent d’être un peu moins intenses mais c’est parfaitement possible.
      Bonne journée à vous,
      Claudia

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s