Anvers, bien plus qu’une jolie ville

La ville idéale n’existe pas, mais dans mes rêves, je crois qu’elle est cosmopolite et qu’elle dispose d’un système de transport public efficace. La ville idéale possède de nombreux parcs, espaces verts, lieux de rencontre ouverts et monuments architecturaux notables. Elle est traversée par une rivière ou à côté de la mer. Il y a des restaurants pour tous les budgets où l’on mange bien. Cette ville a des avenues avec des maisons et des bâtiments imposants et des quartiers authentiques peut-être moins beaux mais qui donnent à la ville une véritable identité. Dans de nombreux endroits, il y a de belles peintures murales qui donnent une touche de couleur sans abîmer le paysage. Comme si cela ne suffisait pas, cet endroit idéal accorde une place importante à la culture. Elle ne manque pas de bibliothèques, de théâtres et de cinémas (je ne parle pas de complexes de type supermarché, je parle de cinémas à taille humaine).

antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-73

Anvers, la ville flamande la plus importante de Belgique possède dans les grandes lignes, toutes ces caractéristiques. Un jour, il n’y a pas si longtemps, désireux de changer d’air sans aller trop loin, nous avons décidé d’aller à Anvers. Depuis le Nord de la France, le moyen le plus rapide est de prendre l’autoroute en direction de Gand. Attention, pour entrer dans le centre-ville en voiture, vous devez avoir enregistré la plaque d’immatriculation en ligne auparavant sous peine d’amende.

Une fois à Anvers, vous pouvez laisser la voiture dans un très grand parking à Linkerover. De là, vous pouvez vous rendre dans le centre historique en bus, tramway ou vélo. Il existent des pistes cyclables dignes de ce nom. En quête d’émotion et d’exotisme, nous avons pris le tram. Nous sommes descendus à un arrêt proche de la Gare et du quartier chinois. Il y avait beaucoup de couleurs, de magasins d’alimentation, d’odeurs, de marchandises venant de loin …

Nous avons continué à travers le quartier des diamants. Si vous n’y êtes jamais allé, vous devez le visiter. Il y a des magasins et des magasins de diamants, même si vous n’êtes pas intéressé par les bijoux. La sélection, la taille, le poids et l’évaluation se font dans les ateliers des arrières boutiques de nombreux magasins et dans les bourses (ils en ont TROIS) de diamants anversoises. Saviez-vous que 85% des diamants commercialisés dans le monde sont passés par ici?

Parmi les boutiques de diamants, celles qui font la publicité de leurs produits de manière exagérée ne manquent pas. Je recommande une visite au Diamond Museum, très complet et intéressant. Nous l’avons déjà visité il y a quelques années.

 Je vous conseille également de jeter un œil à la Gare Centrale d’Anvers. C’est un joyau architectural dont la partie la plus impressionnante remonte à 1905. En 2009, le magazine Newsweek la classait comme la quatrième gare la plus belle du monde.antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-21

antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-25

Le midi, étant donné que le jour était splendide nous avons décidé d’improviser un pique-nique dans un magnifique parc non loin de la gare.

antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-11

Notre objectif principal, ce jour-là, était de visiter la place principale et l’un des nombreux musées. La place est somptueuse mais une partie était en travaux, nous avons donc dû décider entre aller voir la maison de Rubens ou le Museum aan de Stroom. La file d’attente pour voir la maison de Rubens était très longue et comme je voulais vraiment voir le M.A.S. et le quartier du port, nous avons décidé de prendre cette option. Nous nous sommes donc dirigés avec les enfants vers le musée le plus récent de l’îlot (Het Eilandje).

antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-69

Quelle grande surprise nous attendait! Le Musée sur le Courant ou M.A.S est architecturalement harmonieux et imposant. Tout aussi impressionnant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Vous pouvez monter gratuitement au dernier étage où vous trouverez une terrasse vous offrant un magnifique panorama. C’est l’idéal pour admirer la ville et le paysage urbain autour des sillons de l’Escaut.

Les expositions étaient également très intéressantes. J’en ai aimé une qui je pense est permanente et concernait la formation de la ville et le commerce des marchandises, qui en a fait l’un des ports les plus importants d’Europe.

antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-71

Une fois terminée la visite du MAS, il était un peu tard pour voir la Maison du Port. Nous étions un peu désorientés pour retrouver le chemin du retour. Nous savions qu’il fallait traverser le fleuve pour retourner vers Linkerover mais il n’y avait pas de pont dans le port (il y en a deux à la sortie d’Anvers). Avec le tram nous étions passés par un tunnel mais pour traverser à pied nous ne voyions pas de pont.

Nous nous demandions comment est-ce que les gens passaient de l’autre côté, à pied ou en vélo.  Ne pas construire de pont au milieu d’une grande ville traversée par un fleuve semblait plutôt curieux. Comment alors joindre le « vieil Anvers » et le Linkerover, le « nouvel Anvers »?

Anvers est le deuxième port d’Europe après Rotterdam et l’un des moteurs économiques de la région, gêner le passage des navires aurait été inconcevable Comment traverser l’Escaut alors ? A la nage ? non bien sûr que non. La solution est de prendre le tunnel souterrain Sint-Anna.

Le Sint-Anna, avec ses 572 mètres de long et 31,57 mètres sous l’eau, était une véritable prouesse d’ingéniosité et de techniques de construction pour son époque. Achevé en 1933, il est suffisamment large (4,3 mètres de diamètre) pour permettre le passage d’une ambulance en cas d’urgence. Il y a deux escalators en bois qui font très vintage (un peu comme dans le métro de Londres) et un ascenseur de chaque côté de l’Escaut. La chose la plus étonnante pour nous a été de voir combien de cyclistes et de piétons utilisent ce tunnel. C’est une véritable route piétonne et cyclable!

Une fois à la maison, j’ai réalisé que j’avais oublié la sacoche d’un appareil photo dans le musée. Je les ai appelés et ils ont promis de le garder pendant quelques semaines. Nous avions une bonne raison de retourner à Anvers

Le deuxième voyage a été encore plus court mais tout aussi intense. C’était l’hiver et il faisait un froid humide, même s’il ne pleuvait pas. C’était l’heure de déjeuner quand nous sommes arrivés et nous avons commencé à chercher un restaurant. Anvers est une ville où on peut manger tout type de cuisine, et nous voulions aller dans un restaurant juif mais c’était samedi. Nous sommes entrés dans le Fong Mey que nous recommandons chaleureusement. Il se trouve au cœur du Quartier chinois. Les ingrédients étaient frais, la nourriture savoureuse et les prix très raisonnables pour une grande ville comme Anvers.antwerp-claudialeclercq-dusoleildanslenord-anvers-65

Puis nous sommes allés au musée qui n’était pas si proche mais c’est à pied qu’on apprend à connaître le mieux une ville, n’est-ce pas ? Nous marchions à notre rythme tout en appréciant les avenues et les vieux bâtiments de la zone portuaire. Il y avait aussi une brume photogénique qui faisait oublier le froid et l’humidité. Une fois la sacoche récupérée, nous nous sommes rendus au centre de visiteurs, tout près du M.A.S.

Il y avait des photos qui expliquaient l’évolution de la ville d’Anvers. L’entrée était gratuite et la guide qui parlait un français parfait nous a expliqué les projets d’extension du port. Il a également été possible de consulter les plans d’urbanisme. Les autorités de la ville avaient des projets aussi ambitieux que prévoyants pour l’avenir de la ville. Je me suis secrètement demandé pourquoi, dans mon pays d’origine et dans le pays où je vivais, il n’y avait pas de plans urbains à long terme aussi élaborés. Je ne parle pas de projets de cinq ans mais quinze ou vingt ans et même plus, avec une vraie vision du futur. Pourquoi les besoins et les souhaits des habitants ne sont-ils pas respectés?

Nous étions maintenant très proches de la Maison du Port. Cet endroit m’avait beaucoup attiré parce que je savais que ce travail audacieux avait été réalisé par Zaha Hadid et son équipe d’architectes. En tant qu’étudiant en architecture, je rêvais de voir une de ses œuvres. En chemin, nous avons pu apprécier un mélange sensationnel de street art, d’architecture et d’atmosphère portuaire. La Maison du Port est un symbole de l’identité d’Anvers.

Il s’agit de la juxtaposition d’un gros volume de diamant sur une ancienne caserne de pompiers. Elle héberge actuellement une partie des services administratifs du Port d’Anvers. Vous pouvez la visiter mais vous devez réserver à l’avance (il faut au minimum un groupe de dix personnes). C’est un monument remarquable, grâce aussi aux environs du port et de l’Escaut.

J’imagine que tout n’est pas beau et bon, que la ville doit avoir des problèmes comme toutes les villes, mais c’est tellement intéressant de voyager dans un endroit si varié, si riche en culture, si accessible au touriste piéton.

Nous sommes ensuite retournés dans le Nord de la France, cette fois en prenant le tramway  jusqu’au parking et en nous promettant de revenir bientôt dans la belle Anvers, un jour où la météo serait plus accommodante.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s